Pour votre information nous utilisons des cookies nécessaires au fonctionnement de notre site+

Energie

Méthode de travail

La maîtrise de l’énergie reste la locomotive de la construction durable. Les travaux de l’IFPEB se poursuivent sur ce thème grâce à

  • Des études collaboratives,
  • Un groupe de travail permanent,
  • Des mutualisations d’analyses,
  • Une veille partagée.

Actualité des travaux de l’Institut

2016

Flexibilité énergétique du tertiaire

L’Institut Travaille actuellement, dans la prolongation de son analyse sur le BEPOS 2.0 et ses travaux sur les microgrids, à étudier et caractériser le potentiel de flexibilité énergétique des bâtiments tertiaires dans une étude collaborative, où il s’agit de préparer les bâtiments à la réalité des marchés de l’énergie du futur. Du côté des énergéticiens, les bâtiments tertiaires sont clairement identifiés comme un potentiel de flexibilité actuellement non adressé. Etude est menée conjointement avec RTE.

Toute l’information détaillée sur ce lien

Cette étude collaborative est ouverte aux non membres, pour en savoir plus contactez-nous!

Aménagement d’un microgrid

L’exploration de la solidarité énergétique des quartiers fait l’objet d’une méthodologie partagée entre les membres de l’Institut. Elle a déjà été mise à l’épreuve sur des territoires souhaitant connaître l’opportunité d’un pilotage dynamique tant sur la chaleur / rafraîchissement que sur l’électricité. (En savoir plus).

2015 – 2016

Définition IFPEB du BEPOS: pour un BEPOS « 2.0 »

Toutes les ressources publiques sur ce lien.

Une mise en commun de retour d’expérience a précédé des communications publiques. La définition partagée du BEPOS a permis à l’ensemble des membres d’optimiser leurs bâtiments en cours de production avec une connaissance des vrais enjeux.

2014

Proposition méthodologique «Consommations énergétiques réelles, comment les prévoir et s’engager?

La question posée par les membres: comment produire puis piloter, en neuf ou en rénovation, des bâtiments très basse consommation ? Comment s’assurer de leurs performances en exploitation ? Savons-nous maîtriser toutes les composantes de la consommation, interpréter et manager l’écart entre la prévision et la mesure, avant de parler de garantie de performance.

Les membres de l’IFPEB ont souhaité être équipé d’une méthodologie partagée depuis 2012 et ont partagé  sur les retours d’expérience sur leurs bâtiments les plus performants, ayant fait l’objet de soins particuliers en conception, commissioning, comme en monitoring, notamment dans la gestion de l’appel de puissance.

  • Consultez les retours d’expérience des membres IFPEB présentés lors de la matinée technique du 20 juin 2014.
  • Une présentation publique à destination des décideurs de l’immobilier tertiaire a été organisée avec BUSINESS IMMO le 9 octobre 2014, tous les éléments sur ce lien.

2012 – 2013

Bâtiments tertiaires BBC : retours d’expérience sur bâtiments instrumentés

Les membres ont mis en commun les consommations mesurées d’une dizaine d’immeubles de bureau (RT2000 à RT2005 – BBC Effinergie) qui ont tous fait l’objet d’une simulation thermique dynamique et un suivi des consommations. Une présentation croisée entre les membres a enrichi la compréhension des principaux contributeurs aux écarts pour un retour pratique sur la production des membres.

Avec le CSTB, l’Institut s’est penché sur la pédagogie de la différence entre consommation prévisionnelle, réglementaire et réelle:

  • Consulter les analyses conjointes du CSTB et de l’IFPEB, ainsi que les retours d’expérience présentés lors de la conférence du 28 novembre 2012.

2011 – 2012

Réseaux de chaleur innovants

Dans le cadre de la recherche de  nouvelles solutions à bas coûts pour une grande performance énergétique, l’Institut est intervenu en expertise sur la réalisation d’une boucle de solidarité énergétique d’un quartier très performance, sur un réseau de chaleur basé sur une géothermie peu profonde.

Le rôle de l’IFPEB est de faciliter les arbitrages et prises de décisions  sur la base des éléments techniques, environnementaux et juridiques avancés par  les autres membres du groupement, afin de faire émerger ces nouveaux modes de  production et distribution de la chaleur, comme le calage de ces nouvelles techniques  dans l’aménagement. Cette assistance a permis de dépasser les barrières à  l’innovation et mettre en place ce réseau (second réseau du type en France).

Expérimentation « Centre Commercial très Basse Consommation»

Sur deux opérations proposées par les maîtres d’ouvrage de l’immobilier de commerce, l’une neuve et l’autre en extension/rénovation, l’IPFEB a mobilisé une équipe universitaire (Ecole Centrale Paris) et un bureau d’étude expert autour d’une maquette numérique pour déterminer les principes d’un centre commercial à très basse consommation.

  • Projet neuf : un nouveau centre commercial à très basse consommation de demain. Les travaux ont porté sur le confort utilisateur et les innovations sur la gestion thermique des circulations (travaux confidentiels).
  • Projet rénovation : étude destinée aux différents lots en charge de la rénovation d’un site commercial « en sortant des sentiers battus ».